Ca y est le jour  J est arrivé.

Nous partons en Corse pour rencontrer la chorale Cantemu Inseme.

Rendez-vous sur le pré du tonton d'Yves. Rencontre, bisous, et hop dans les cars.Je ne compte pas les deux arrêts techniques. mais le vrai c'est sur l'autoroute ou tous le monde a une petite faim.
Après une route bien tranquille on arrive à Marseille et on se dégourdi les jambes avant d'embarquer sur

le  ''Monte d'ORO'' où on passe une bonne soirée à chanter.

Après une nuit réparatrice sur les couchettes du ''Monte d'oro'' , petit déjeuner, et on voit les côtes corses et l'Île-Rousse.

Là nous sommes accueilli par ''Cantemu inseme'', et un copieux petit-déjeuner nous attend,

mais il faut se préparer pour la messe de l'ascension.

Après cette messe fort appréciée par notre prestation, nous sommes conviés à rompre le pain avec Cantemu, et nous nous retrouvons tous ensemble à l'hôtel.

Pour faire passer ces agapes, André nous a concocter un belle ballade dans le maquis.

Après ces efforts de l'après-midi, nous dînons tranquillement car demain une sortie avec le car est prévue à Calvi ou nous visiterons les ruelles et la citadelle ou il y aura quelques aubades.

Après un repas pris sur le port, un bateau nous emmènera pour une ballade en mer jusqu'à Girolata et nous reviendrons en longeant les bords de la réserve de Scandola;;;
magnifique...
Demain, défilé dans les rues de l'Île-Rousse avec quelques aubades de temps en temps par les chorales et par le jazz band.

L'après-midi est libre et c'est la détente, jusqu'au concert à 18 heures, ou il y a présent le frère de Jean François Bernardini, Gilles Eteocle ex restaurateur et chef de La Poularde à Montrond les bains  etc..
Le soir c'est la fête avec Cantemu où tout le monde y va de sa blague et de sa chanson.
Ce matin il faut faire les valises, car nous partons pour Bastia.
Nous visiterons la vieille ville avec deux guides .
Nous mangeons dans le vieux port et le patron du restaurant nous filme et nous diffuse sur Facebook.

CORSICA et DIO MIO (voir les extraits)

Et c'est la ballade digestive pour allez jusqu’à l'embarcadère ou sont stationnés nos deux cars en attendant de ''monter'' sur le Pascal Paoli

Après avoir pris possession de nos cabines (plus spacieuses que sur le monte d'oro),
Nous dînons et nous préparons à chanter dans le bar
.
Une bonne nuit nous emmènera à Marseille.

Mais tout a une fin et après un arrêt sur l’autoroute, et un bravo tonitruant aux trois amis qui se sont défoncés pour cette belle escapade  Fred, Yves, Daniel, nous rentrons sagement sur Saint-Étienne.